Beaucoup en entendent parler. Mais juste une minorité de personnes savent réellement ce que c’est qu’un intermittent du spectacle, comment il travaille, comment gérer sa paie après service ? Si vous avez envie d’en savoir plus, lisez la suite de cet article.

Intermittent du spectacle : quel statut salarial ?

Un intermittent du spectacle est tout d’abord une personne qui n’effectue pas un travail de façon continue. En matière de statut salarial, il représente quelqu’un qui n’appartient pas au régime général de recrutement des salariés. Car l’intermittent du spectacle a le plein droit de cumuler plusieurs autres activités selon ses disponibilités. On le recrute en tant que salarié pour occuper un travail bien précis. C’est pourquoi c’est recommandé de recourir au contrat de travail à durée indéterminée. En termes clairs, le salaire d’un intermittent rime avec le rapport paie intermittent et services rendus pour l’organisation d’un spectacle.

De la paie d’un intermittent du spectacle

Il convient de noter qu’il est primordial de procéder à la définition des critères nécessaires avant de recruter un intermittent du spectacle. En effet, son salaire peut dépendre en grande partie du temps de travail effectué. À cause du secteur d’activité, l’employeur est tenu de respecter certaines modalités de paie. Les ouvriers et techniciens sont payés sur la base de la durée du travail. Ils sont rémunérés pour un travail de durée minimale d’environs 150 heures. S’il s’agit d’une tournée, les techniciens notamment sont contraints à travailler sur le terrain pendant au moins huit heures de temps effectives par jour. Quand l’intermittent du spectacle est un artiste, il est rémunéré en fonction du nombre d’heures effectivement accomplies sur la base du salaire brut.

Comment recruter un intermittent du spectacle ?

Il convient de souligner qu’il est important de respecter les critères exigés en la matière avant de recruter un intermittent du spectacle. Car il existe plusieurs formalités qui exigent une attention particulière. Parmi ces divers critères, il faut notamment :

  • L’inscription sur le registre unique du personnel ;
  • La déclaration préliminaire à l’embauche ;
  • La rédaction du contrat de travail ;
  • La demande d’un numéro d’objet auprès du pôle emploi pour un nouveau spectacle ;
  • L’autorisation de travail pour les artistes et techniciens étrangers.

Les intermittents du spectacle sont des personnes polyvalentes et très dynamiques. Ils savent faire plusieurs métiers et gagnent de l’argent selon leur temps de travail. Les événements de spectacle sont souvent réussis grâce à eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.